INITIER LES ENFANTS AU JARDINAGE

Cela faisait longtemps que je voulais te parler de l’importance d’initier les enfants au jardinage. J’ai remarqué l’intérêt et l’enthousiasme qu’avaient mes filles quand les viennent au potager. Je me rend compte que c’est une chance, et que c’est loin d’être le cas pour tous les enfants. Il est pourtant tellement simple de pouvoir initier les enfants au jardinage.

Aujourd’hui, ils passent le plus clair de leur temps enfermé entre 4 murs ou devant un écran😒, très peu d’enfants vont jouer dehors spontanément. Or, le temps défile et c’est un phénomène irréversible. Le temps passé au contact de la nature est essentiel au bon développement de nos enfants, autant sur le plan psychologique que sur le plan physique et émotionnel.

Créer du lien avec la nature grâce au potager

Beaucoup d’enfants n’ont pas la possibilité de jouer avec de la terre, des cailloux ou des morceaux de bois. En jardinant, ton enfant va découvrir, expérimenter et observer son environnement. Ainsi, il va pouvoir toucher, malaxer la terre, observer les insectes, apprendre sur leur mode de vie, sentir l’odeur d’une fleur, goûter une tomate à peine cueillie encore chaude, creuser des trous, découvrir des vers de terre… Cela permettra à ton enfant de construire un lien fort avec la nature grâce à ses sens, ses découvertes et son expérience.

Nous vivons dans une société où le rythme de vie est très soutenu, il en est de même pour les enfants. Généralement, la journée commence tôt pour eux aussi… Se préparer pour l’école, rester des heures assis sans pouvoir bouger puis viens le temps du repas et retour en position assise pendant encore quelques heures… De retour à la maison, on fait les devoirs, le repas et au dodo… Et durant toutes leurs journées, les enfants ont peu d’occasion de faire fonctionner leur 5 sens, de rêver, découvrir, bouger… De vivre quoi !!!

Le potager permet de pouvoir prendre enfin son temps, une sorte de parenthèse, lui permettre de prendre conscience de la temporalité, du respect du vivant, des différents processus de développement, de la saisonnalité…

Non !!! Nous n’avons pas la possibilité de manger les fraises en hiver. Accompagnez votre enfant au jardin et remarquez que les fraises n’y sont pas, il va falloir patienter. Même si la frustration peut être forte, nous devons apprendre la patience et profiter de l’instant présent. La nature nous impose ses propres règles et limites.

Une mine d’apprentissage

Les enfants possèdent un élan tout naturel qui les pousse à apprendre, à être curieux, à tirer profit de leurs expériences et de leurs observations… Bref, ils apprennent par eux-mêmes. Cependant, il ne faut pas oublier que l’environnement doit être adapté et accueillant pour que l’enfant puisse se sentir bien et en tirer le meilleur parti.

Les initier au jardinages va leur permettre d’expérimenter, découvrir, observer, tester…. et ce dans des domaines très variés :

  • Améliorer sa motricité globale et fine
  • Observer les cycles naturels
  • Éveiller ses sens
  • Reconnaître la saisonnalité
  • Observer les insectes et leur mode de vie
  • Apprendre la patience et la persévérance
  • Apprendre à respecter l’environnement et le vivant
  • Se responsabiliser
  • Apprendre à respecter des règles
  • Affiner le sens du partage et de la solidarité
  • Éduquer leur goût, leurs différents sens

Toutefois, pour que la magie opère ton enfant va avoir besoin de temps, d’un accompagnement bienveillant, d’autonomie et d’un espace adapté à son jeune âge. Sans oublier que les attitudes des plus petits se calquent sur nos attitudes d’adultes, n’attends pas qu’un enfant s’intéresse au jardinage, si toi-même, tu ne mets pas les mains dans la terre.

LES 5 ERREURS A EVITER

En tant qu’adulte, on cherche à obtenir une certaine perfection. Sauf, que l’enfant n’a pas du tout le même objectif en tête. Nous voulons tellement bien faire que nous commettons régulièrement des erreurs pouvant entraver l’enthousiasme et la curiosité naturelle de nos enfants. Cela serait dommage et contre-productif.
On évite donc :


1- Un jardinage forcé

J’ai observé tant d’adultes voulant initier les enfants au jardinage en insistant sur les tâches qu’il devait faire… Or, c’est peine perdu car l’enfant a des objectifs différents. Certains adoreront mettre les mains dans la terre et d’autres préfèreront arroser les plants. Profitez des élans naturels pour faire participer l’enfant dans un enthousiasme qui est le sien et faire de ce moment de jardinage, un moment de plaisir.

Si votre enfant n’a pas envie de planter des salades… Tant pis !!!

Bien souvent ce n’est que passager, lâchez prise et proposez-lui toute une autre activité, peut être aura t’il envie de participer au paillage ou d’arroser.

L’essentiel c’est que l’enfant soit pleinement actif, il doit se sentir investi dans un rôle qui lui plait.


2- Excès de règles

Comme dans tous les domaines de la vie, il va être confronté à des règles. Mais attention à ne pas en abuser, ton enfant a besoin d’espace et de la confiance de l’adulte pour expérimenter pleinement.

L’adulte va devoir lâcher prise pour laisser place à certaines expériences.

Tu vas sans doute retrouver des oignons arrachés trop tôt ou tu vas retrouver une courgette grignotée. Du moment où l’enfant ne court aucun danger, pourquoi ne pas le laisser vivre pleinement son expérience et en tirer ses propres conclusions ?

Il comprendra très vite que si la tomate n’est pas rouge, c’est pas top top à manger !!!


3- Des explications à ne plus en finir

Ton enfant va avoir besoin d’enrichir son vocabulaire mais aussi d’approfondir son savoir. Tout naturellement, il va se tourner vers toi et te poser toutes les questions qu’il a besoin, celles-ci peuvent être quelquesfois très percutantes et pour d’autres très farfelus.

Dans un premier temps, évite de les noyer sous une déferlante d’explication. Essaie d’être le plus précis et le plus clair possible.

Dans un deuxième temps, quoi de mieux de répondre à la question par des faits et gestes réels.

Une démonstration vaut bien plus qu’un long discours.


4- Un accès limité

L’enthousiasme et la curiosité de l’enfant vont le pousser à aller voir régulièrement ses plantations. Il est très compliqué pour un enfant de contenir sa frustration, face à une fraise qui ne veut pas rougir.

Cependant, l’apprentissage est là, il faut du temps pour que la fraise prenne des couleurs et de la patience avant de pouvoir la manger.


5- Atteindre l’excellence

Pour initier les enfants au jardinage, il est judicieux de commencer par des fruits et légumes dit “faciles” tel que : les radis, les fraisier ou les plantes aromatiques… Afin d’éviter que ton enfant ne perde son enthousiasme. Si le résultat attendu est rapidement là, cela va susciter en lui l’envie de recommencer.

Certes, tu ne vas pas pouvoir remplir les assiettes de toute la famille, mais pour lui le plaisir et l’expérience acquise seront magiques. Fait lui prendre conscience de tout le chemin effectué avant d’arriver jusqu’à la récolte.

Il est encourageant et valorisant pour l’enfant que l’adulte porte un regard positif sur sa récolte aussi maigre soit-elle.

Après tout, faire un potager est accessible que ce soit en appartement, sur un balcon, dans des potagers collectifs.
Les bénéfices seront impressionnant autant de moment de partage, de complicité et de transmission.

Nous ne pouvons pas leur demander d’aimer et de protéger la Terre sans avoir eu d’expériences positives avec elle.

Pourquoi s’en priver ?


Si tu as des questions, n’hésites pas à m’en faire part dans les commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre. N’hésites pas à partager et à aimer cet article, s’il t’a plu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *