JARDINAGE

POURQUOI JE N’AI PAS DE GRELINETTE?

Que ce soit sur les forums, les groupes Facebook, sur le net… Tout le monde est d’accord pour dire que la grelinette est l’outil indispensable du jardinier.

Sauf, que je vais à l’encontre de ces avis…

LA GRELINETTE, JE N’EN VEUX PAS !!!

Il existe actuellement un paradoxe en ce qui concerne le travail du sol. Tout le monde est d’accord sur les avantages qu’offre un sol vivant, mais quelque chose m’échappe… Si je reprends le fonctionnement d’une forêt, personne ne vient aérer la terre que ce soit avec une grelinette ou avec tout autre outil… Je vais donc te dire pourquoi je n’ai pas de grelinette et pourquoi je n’en veux pas.

Un prix astronomique

Quand j’ai commencé à faire mon premier potager bio, tout naturellement, j’ai voulu adopter les conseils des jardiniers les plus aguerris. Il me fallait impérativement cet outil encore inconnu à mes yeux. Je me rends donc dans une jardinerie traditionnelle, et là… j’ai failli tomber à la renverse… Je devais débourser près d’une centaine d’euros 😓, je serre les dents et passe à la caisse. Une plate-bande plus tard, les dents de ma grelinette commencent nettement à se dé-souder… Tu comprendras donc ma grande déception et ma frustration.

Cependant, il doit exister des grelinettes d’une qualité bien supérieure à celle que j’avais achetée, mais au vu du prix exorbitant et de sa durabilité qui c’est avérer, pour moi, très courte, je renonce à posséder une grelinette.

Avec du recul et une certaine réflexion, je te dévoile ici le fruit de mes connaissances et de mes observations. Ce n’est peut-être pas parfait mais j’en ai l’intime conviction.


La nature est autonome

Depuis la nuit des temps, la nature a su pérenniser ses écosystèmes sans que l’homme vienne y mettre son grain de sel. Pourquoi subitement aurait-elle besoin de nous, pour assurer l’aération et la santé de son sol ?

Certes, la grelinette possède certains avantages : elle ne pas retourne pas la terre et préserve une partie de la vie souterraine.

Cependant, une autre partie tire les frais de son utilisation mais cela reste très peu abordé. Et pourtant, il est selon moi, d’une grande importance…


Préserver la micro-flore

Ton rôle en tant que jardinier est d’entretenir cette microflore et microfaune.

Malheureusement, la grelinette sectionne le réseau d’hyphe (champignons microscopiques) présent dans le sol et pouvant mesurer plusieurs centimètres de long.

C’est loin d’être une nouveauté, les plantes comme les arbres n’ont aucunement la possibilité de se déplacer. Une coopération c’est donc créé entre ces champignons microscopiques et les végétaux. Cette coopération permet aux végétaux d’étendre leur périmètre d’exploration du sol et d’avoir accès à l’eau et aux nutriments nécessaires à leur développement avec beaucoup plus d’aisance.
On appelle se phénomène “la mycorhization“.


Les mycorhizes sont le résultat de la symbiose entre les champignons et les racines des plantes


Ainsi, un arbre ou une plante mycorhizé est moins exposé au manque d’eau et résiste mieux à la sécheresse grâce notamment, à la grande faculté qu’ont ces réseaux microscopiques pour véhiculer l’eau et les nutriments d’un point A à un point B .

D’autre part, les mycorhizes facilitent le développement du système racinaire de la plante. Et en contrepartie, le champignon bénéficie de la photosynthèse des plantes et reçoit des nutriments directement assimilables (sucres : saccharose, glucose et fructose), qui sont essentielles à leur survie.

Sources : la SEVE

En tant que jardinier, nous ne pouvons pas faire abstraction de cette microflore présente sous nos pieds, car elle joue un rôle essentiel pour la fertilité du sol et la santé de nos plantations.

Le fait de savoir ce type d’information et de garder ceci en tête lorsque tu jardineras. Tu comprends ainsi pourquoi je ne veux plus utiliser de grelinette.


Si tu as des questions, n’hésites pas à m’en faire part dans les commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre. N’hésites pas à partager et à aimer cet article, s’il t’a plu.

3 commentaires

  • Loïc

    Enfin une vraie réflexion sur l’entretien du sol !!
    Loin des pro-laboures et des anti-laboures, les premiers reproduisant sans se poser de questions les seconds se targuant de permaculture et de respect du sol.
    Il faut reconnaître que la grelinette est un moindre mal… Un mal tout de même !!

  • Marie

    Bonjour,
    Donc si je comprends bien, tu ne travailles pas du tout le sol? Il faut quand même le faire au début, à la mise en place du jardin, mais ensuite? merci de ta réponse

    • Delphine G

      Pour le début, tu peux travailler un minimum ton sol si celui-ci est très dense. Ensuite j’apporte de grosses quantités de paillage, de fumier séché, de compost tout au long de l’année afin d’ameublir et de permettre aux vivants du sol de se développer et de faire leur travail. Tu peux aussi planter des engrais verts courant avril juste avant les plantations estivales ou courant octobre, cela va permettre d’ameublir d’avantage ton sol et de le fertiliser par la même occasion. En espérant avoir répondu à ta question. A bientôt

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *