JARDINAGE

QU’EST CE QU’UNE GRAINE DE QUALITÉ?

Partager l'article
  •  
  •  

Voici une question ULTRA importante, qu’est-ce qu’une graine de qualité ? Il est évident que sans semences aucune vie n’est possible. Mais toutes les semences ne se valent pas, loin de là !

Sur le marché, il existe une immense gamme de semences avec des labels ou nominations différentes, mais comment s’y retrouver ? Beaucoup d’entre nous se retrouve alors perdu face à ce choix, qu’elles soient bio ou pas, hybride ou paysanne…🤔


C’est quoi une « bonne » graine ?

Une graine, une vie !

Quand tu tiens une toute petite graine, tu as entre tes mains l’arbre généalogique de la plante, le vécu des générations précédentes ainsi que son futur. Mais aussi le code génétique qui donnera au futur plant sa couleur, sa forme, son goût… Elles possèdent donc l’étonnante faculté de transmettre à leurs descendants leur vécu (intempéries, sécheresse, agression…).


Un peu d’Histoire, revenons plus de 10 000 ans en arrière, au début de l’agriculture. Les premiers agriculteurs sélectionnaient chaque semence répondant aux critères voulus comme par exemple : la grosseur, la résistance, la beauté, les qualités gustatives… Afin de pouvoir les replantaient pour l’année suivante. Petit à petit, ils ont acclimaté les espèces à l’environnement local, rendant les plants résistants à telles maladies ou encore s’adaptant tout particulièrement à tel type de sol.


Concernant le futur, chaque graine germe uniquement si les conditions sont favorables à son bon développement en fonction notamment du taux d’hydrométrie, de la luminosité, de la température…

C’est pourquoi il est très important de privilégier les graines qui ont un certain « vécu », et non pas des graines de laboratoire.


Qu’est ce des hybrides “F1” ?

En parlant de vécu, que penser des graines dites “hybride” (F1) vendues en masse dans les supermarchés et jardineries.

Courant mars-avril beaucoup se rendent dans les jardineries pour y faire leur stock de graines en tous genres. Toutefois, ces graines dîtes “F1” ont une mauvaise réputation, mais la plupart des jardiniers amateurs ne savent pas pourquoi !

Pour te donner une image, c’est un peu comme des graines à usage unique : après utilisation, il faut en racheter.
Ces graines de laboratoire sont conçues pour avoir un haut rendement à très court terme, avoir une certaine résistance aux maladies. Ce qui est très peu évoqué, c’est qu’à partir de l’année suivante, on constate une baisse importante de productivité, une certaine fragilité de la plante.

Si on continue à prélever les semences d’année en année : les plants n’auront plus rien à voir avec les tout premiers, il en ressortira des plants fébriles avec un rendement médiocre.

L’industrie semencière est là avant tout pour gagner de l’argent, par conséquent les graines sont prévues pour rester viable un minimum de temps afin de nous contraindre à en racheter de nouveau d’année en année.

Une graine est naturellement vouée à produire à l’infini !


Faut-il choisir impérativement des graines Bio ?

Les graines conventionnelles ont subi ultérieurement un ou plusieurs traitements chimiques afin de les protéger des ravageurs ou des champignons.

C’est plutôt une bonne chose, non ? Surtout en sachant qu’en moyenne un Français achète un sachet de graines par an, la pollution reste faible !

Il faut savoir que les plants issus des graines traitées sont dépendants des produits chimiques… Si elles se retrouvent dans un potager naturel, elles ne seront plus protégées, et par conséquent se montreront bien plus vulnérables. Contrairement aux semences biologiques qui vont immédiatement développer certaines résistances aux maladies.

De plus, il s’agit avant tout de soutenir des professionnels plus ou moins locaux avec une conscience “éthique”, qui ont fait le choix de respecter notre sol, notre air, notre alimentation, nos animaux… Et donc nous !!!

D’ailleurs, cela permet de soutenir une filière porteuse d’avenir, tout en protégeant la biodiversité ainsi que la conservation de nombreuses variétés anciennes au goût inimitable contrairement au circuit conventionnel proposant des produits standardisés.

Je trouve important de préciser que des graines bio peuvent être à la fois des hybrides cultivés sans produits chimiques. Elles gardent toutefois, les mêmes avantages et inconvénients que des graines F1 conventionnelle.


Où se procurer des graines de qualité ?

Pour débuter, le plus difficile est de se créer une gamme de graines en fonction de nos attentes et de notre potager.

Comment faire quand personne autour de moi ne possède des semences de qualité ?

Le plus simple, c’est Internet

A condition de connaitre des sites qui prônent une certaine éthique et un certain respect des semences et du consommateur.

Alors, je te recommande volontiers les sites suivants :

  • Essem’bio, installés sur un domaine en polyculture-élevage dans le Gers avec plusieurs années d’expérience en multiplication de semences potagères biologiques.
  • Biaugerme, c’est un regroupement d’une vingtaine d’agriculteur(trice)s spécialisé(e)s dans la production de semences biologiques potagères, florales, aromatiques et d’engrais verts.
  • Ferme de Sainte Marte
  • Kokopelli est une association militante qui se consacre à la biodiversité alimentaire et à la production de semences paysannes.
  • Le potager de santé Rachel et Pascal Poot sont des passionnés qui produisent et vendent des semences, plants et légumes bio sélectionnés pour leurs qualités nutritionnelles et gustatives, leurs résistances aux maladies ainsi qu’à la sécheresse ou aux excès d’humidité.

Et, il y en a bien d’autres ! N’hésites pas à me faire partager tes fournisseurs.

Et Ailleurs ?

On peut aussi retrouver un peu partout en France, des foires aux plantes, des grainothèques dans lesquels on peut arriver à faire des trouvailles étonnantes.

Mais aussi en ligne, je pense notamment à Graines de Troc, qui est une plate-forme où chacun propose et échange ses graines.

Beaucoup d’échanges de graines peuvent se faire sur les réseaux sociaux, cela permet d’échanger des graines quelquefois rares et oubliées.

Le troc, c’est l’occasion de partager l’ensemble de nos richesses de façon totalement autonome et consciente.


Si tu as des questions, n’hésites pas à m’en faire part dans les commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre. Si l’article t’a plus, n’hésite pas à l’aimer et à le partager.

- Cet article est écrit et diffusé par Delphine du blog "Potager D'Abondance" -
Partager l'article
  •  
  •  

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *