Jardinage

FAIRE UN POTAGER SUR SON BALCON

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Bienvenue à nouveau sur Potager d'Abondance ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que tu viens ici, mon livret " Débuter un potager en permaculture" est susceptible de t'intéresser pour démarrer un potager en collaboration avec la nature : cliquez ici pour télécharger mon livret gratuitement ! 🙂

Durant les 6 années où j’ai vécu en appartement, j’ai toujours eu quelques plantes accompagnées d’herbes aromatiques. Mais l’idée d’avoir un potager sur son balcon était impossible pour moi.

J’aimerais dans cet article te démontrer qu’avoir un potager sur son balcon ou sa terrasse est très accessible avec certaines astuces ingénieuses.


La réglementation

Tout immeuble possède sa propre réglementation.

D’abord, renseignes toi sur le poids que peut supporter ton balcon ou ta terrasse. Généralement, un balcon peut accepter entre “50 à 350 kg au m2”, mais assures-toi que cette généralité est valable pour ton bâtiment : auprès de ton syndic, du constructeur,…
Ce critère varie énormément en fonction de la vétusté, de l’ancienneté, de l’architecture du bâtiment ainsi que des matériaux utilisés (béton, acier…).

“PRUDENCE” EST LE MOT D’ORDRE

Seulement après avoir pris connaissance du poids admissible de ton balcon, tu pourras faire le calcul en tenant compte du poids du contenant, du substrat, de la plante mature, de l’eau d’arrosage s’ajoutant au poids du substrat et sans oublier ton propre poids…

Afin de respecter au mieux le voisinage, quelques règles de vie sont à prévoir comme : placer les jardinières sur l’intérieur du balcon, tailler les plantes envahissantes, et être raisonnable sur des arrosages (histoire d’éviter de noyer les voisins)….

Jardin sur balcon par Artur Aleksanian on Unsplash

L’exposition

Tout d’abord, il va falloir adapter ton mini potager en fonction de l’exposition de ton balcon. Chaque plante doit trouver au mieux sa place en fonction des besoins de chacun.

Tu devras aussi composer avec le vent. Si ton balcon est exposé plein vent, la terre aura tendance à se dessécher et les plantes à casser. Pour contrer cela, tu peux installer une haie végétale comme des bambous, par exemple.


L’aménagement

N’oublie pas qu’en permaculture (cf. article : la permaculture c’est quoi ?), c’est l’humain qui est au cœur!
L’aménagement doit s’adapter à ton mode de vie, à tes attentes, mais très important pense à te prévoir un espace rien qu’à toi… un petit endroit cosy et reposant.

~ Au mur ~

On y pense rarement, mais sur un balcon, il y a obligatoirement un mur. Tu vas pouvoir te l’approprier en utilisant par exemple des étagères, des pots suspendus, une réalisation à partir de palettes ou encore une pyramide de cagettes en bois, des treillis…

Ce qui est génial c’est que tu peux personnaliser tout ça en fonction de tes goûts.

Maintenant place au garnissage, concernant les étagères, les réalisations en palettes… Privilégie les plantes de petite taille telle que les plants de fraisiers, les herbes aromatiques, les plants de salades, les radis… Seuls les treillis peuvent accueillir des plantes grimpantes.

Suspension végétale par Reija Hirvonen de Pixabay

~ Au sol ~

L’objectif est tout d’abord d’avoir une terre riche et vivante, il va falloir recréer un micro écosystème.

Pour cela, plus il y a de terre, mieux c’est. Rien ne t’empêche d’avoir quelques petits pots de fleurs, mais préfère les bacs pour les légumes, ou des petits carrés potages (attention tout de même au poids total). Tu peux va y accueillir des plants d’une grande envergure comme des plants de tomates, mini fruitiers… Ainsi, de pouvoir créer des associations de légumes ou/et de fleurs (cf. article : 5 raisons d’associer fleurs et légumes).

~ Sur les rambardes ~

Installe des balconnières de préférence sur l’intérieur, ainsi, lors de l’arrosage, le surplus d’eau profitera aux plantes du dessous.

Elles accueilleront les plantes ayant besoin d’un très bon ensoleillement et par conséquent protégeront les plantes ayant besoin d’un ensoleillement moindre.


Le système d’arrosage

Tu vas devoir arroser assez régulièrement tes plantations, hors sur un balcon, les arrivées d’eau sont souvent inexistantes… Voici quelques techniques pour pouvoir arroser ton petit jardin sans en devenir esclave :

  • Tu peux trouver dans les magasins de bricolage, des embouts de tuyaux qui s’adapte au robinet
  • Utilise des tuyaux d’arrosage extensibles, pour éviter l’encombrement.
  • Prévoir un arrosoir d’une bonne capacité, mais pas trop grosse… le but n’étant pas de finir avec un lumbago.
  • Optimise l’arrosage. Pour être efficace, arrose tes plantations tôt le matin ou en fin de journée.

Finalement, posséder un potager sur son balcon n’est pas sorcier à condition de respecter quelques règles de base.


Si tu as des questions, n’hésites pas à m’en faire part dans les commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre. N’hésites pas à partager et à aimer cet article, s’il t’a plu.


Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *