JARDINAGE

10 RAISONS D’AVOIR SON PROPRE POTAGER

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Avoir un potager (même tout petit) possède pleins d’avantages…

Au-delà du fait de produire de bons fruits et légumes sains, exempts de produits chimiques. Tu as les bénéfices de pouvoir maîtriser ton alimentation de la graine à l’assiette, mais pas que, c’est aussi une activité extérieure te permettant de bouger, prendre l’air, de retrouver un contact avec ton environnement… Sans oublier l’acquisition d’une meilleure confiance personnelle, l’expression de ta créativité…


UN POTAGER ALIMENTAIRE

1- Retrouver le “vrai” goût

Comme tu dois surement le savoir, les légumes que tu trouves sur les étales des commerces sont généralement récoltés avant leur maturité, afin qu’ils puissent se conserver pendant un temps d’acheminement plus ou moins long. En effet, la production intensive a considérablement impacté la saveur de nos fruits et légumes. Nous, consommateurs sommes en constante demande de variétés standardisées, esthétiques, d’une conservation longue… sans être conscient de l’impact que ces choix peuvent avoir sur le goût de nos fruits et légumes.

En ayant ton propre potager, tu peux très facilement récolter ta production à maturité. De plus, tu es maître de pouvoir planter les variétés de légumes dites “anciennes” qui ont tendance d’avoir un goût plus prononcé que les variétés dites “récentes”.

Le goût d’une tomate cueilli à maturité encore chaude du soleil, n’a absolument rien a voir avec une tomate industrielle achetée dans un supermarché.

A toi, d’avoir le véritable “luxe” gustatif à porté de main !

2- Respecter les saisonnalités

Respecter la saisonnalité permet de répondre aux besoins nutritionnels du moment.

En été, au vu des températures élevées, notre corps a besoin davantage d’eau. Ce n’est certainement pas par hasard, si tu retrouves des fruits et légumes très désaltérants tels que les pastèques, melons, concombres, tomates… à cette saison.

En hiver, notre corps a besoin davantage de carburant, afin de pouvoir réguler notre température face au froid hivernal. Mère Nature, nous mets à disposition des légumes riches en glucides et qui contiennent davantage de calories, on y retrouve alors tous les choux, les navets, courges, poireaux…

Enfin, en sachant qu’ils sont récoltés à maturité, ils sont plus riches gustativement et nutritionnellement que ceux cultivés sous serre, et/ou hors saison.

Pastèque en été par Jill Wellington de Pixabay

3- Maîtriser son alimentation

Maîtriser ses plantations de la graine à l’assiette va te permettre de connaitre avec certitude la traçabilité de ton alimentation. Comment tes légumes ont poussé ? S’ils ont subi ou non des traitements chimiques ?

Mais aussi la présence ou non de ravageurs, de maladies… Comment tu as géré certaines problématiques ?

Je te conseille fortement de mener ton potager de façon naturelle sans intrants chimiques, avec un sol vivant. Afin d’être quasi sûr que tes récoltes soient d’un niveau bien supérieur par rapport à tout ce que tu peux trouver en magasin. Que ce soit au niveau gustatif mais pas que… en cultivant ton potager, tu y prends du plaisir, tu partages, tu expérimentes, apprends, fait des erreurs… et tout ceci n’a pas de prix.

4- Etre autonome

Le fait de posséder son propre potager te permet aussi d’accéder à une certaine autonome alimentaire (pas forcément totale), mais une bonne partie de ta consommation de légumes va provenir de ton potager.

Puis, le fait de pouvoir subvenir à l’alimentation de son foyer est véritablement valorisant. Quoi de plus gratifiant de pouvoir nourrir ses proches avec le fruit de son labeur, de ses plantations ?

En effet, cela peut devenir vite rassurant de pouvoir compter sur ses propres ressources, surtout quand on assiste à des grèves ou encore comme on peut le vivre actuellement, à un confinement total de chacun et ceux pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines.


UN POTAGER PLAISIR

5- Renouer des liens avec la nature

Renouer avec la nature possède des ressources quelquefois oubliées. Les éléments naturels tels que l’eau, les arbres, les plantes, les animaux… ont le pouvoir d’apaiser notre corps mais aussi notre cerveau.

En 2015, 96 % des Français interrogés voyaient la nature comme un ” lieu apaisant et ressourçant”

En effet, l’hormone du stress baisse en présence d’un environnement naturel, et permet de retrouver notre calme plus rapidement tandis que notre système immunitaire, lui, se renforce notamment par la présence de bactéries présentent naturellement dans le sol mais pas que.

Une raison de plus pour renouer avec la nature « sauvage » et de profiter de tous les bienfaits qu’elle peut nous apporter.

6- Améliorer sa santé

Comme je t’en parlais juste avant, jardiner est vivifiant pour l’esprit mais aussi pour le corps.

La terre agit sur la régulation de certains comportements comme l’humeur, l’émotivité, le sommeil ainsi que les troubles alimentaires… Le jardinage permet aussi d’éviter les maladies liées à la sédentarité, au diabète, à l’obésité, à l’hypertension….

D’ailleurs, savais tu qu’il existait
des thérapies à base de “nature” ?

Par exemple, l’hortithérapie est une médecine entièrement basée sur le jardinage. Cette thérapie s’intéresse à l’action de celui-ci sur le corps, l’intellectuel, le psychisme et le mental. Elle accompagne notamment les patients atteints d’autismes, d’Alzheimer, de dépression, de troubles alimentaires et de comportement… et bien plus.

7- Exprimer sa créativité

En créant ton potager, tu vas forcément être confronté à des problématiques que ce soit de terrain, d’ensoleillement, de ravageurs… Exprime ta créativité pour trouver une ou plusieurs solutions aux différents problèmes que tu vas rencontrer.

De plus, rien ne t’empêche de composer ton potager de façon très artistique avec des compositions florales et de cultures. Et pourquoi ne pas créer des structures innovantes afin de pouvoir gagner en espace de culture sur la hauteur, par exemple.

A toi de laisser libre cours à ta créativité et ton ingéniosité !

8- Renouer des liens sociaux

Avoir un potager est une excellente occasion de retisser les liens familiaux ou de voisinage. Le partage de ton savoir, des moments de complicité, des graines…

Le partage de graines

Tout un univers, à faire vivre et à transmettre que ce soit au débutant, comme au plus jeune, tout ceci dans la bienveillance et le respect, bien entendu.


UN POTAGER ÉCOLOGIQUE

9- Réduire son empreinte écologique

Comme j’en parlais plus haut, le respect des saisons participe à la réduction de notre empreinte écologique. Les fraises en décembre sont produites en serre chauffée et éclairée afin de reproduire un environnement favorable au bon développement des fraisiers. Sauf , qu’au niveau écologique, le constat est dramatique… les moyens mis en oeuvre sont très énergivores. Sans parler de l’emploi d’engrais pour subvenir aux besoins nutritifs des plants.

Mais pas que, pailler son sol réduit considérablement la consommation d’eau, réintègre l’azote le sol et participe à l’activité biologique naturelle d’un sol vivant.

Rajouter à tout cela, si tu ‘inscris dans un jardinage sans apports chimiques, cela réduit encore un peu plus l’empreinte écologique.

10- Préserver la biodiversité

Tu deviens acteur(trice) de la biodiversité en préservant les sols ainsi que toute la biodiversité présente sur ta parcelle voire plus. Cette biodiversité n’est pas uniquement animale, elle peut aussi s’axer sur une diversité des plantations (cultures, fleurs, herbes sauvages…).

En préservant la biodiversité du lieu, tu favorises allé et venue de différents insectes et animaux qui à leur tour vont jouer leur rôle dans l’écosystème de ton potager.

Préservation de la Terre par annca de Pixabay

Finalement, il y a mille et une raisons de créer son propre potager. A toi de trouver la tienne !

- Cet article est écrit et diffusé par Delphine du blog "Potager D'Abondance" -
Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *