Alimentation - Bien être

ALIMENTATION VIVANTE

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Bienvenue à nouveau sur Potager d'Abondance ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que tu viens ici, mon livret " Comment avoir un potager naturel ?" est susceptible de t'intéresser pour démarrer un potager en collaboration avec la nature : cliquez ici pour télécharger mon livret gratuitement ! 🙂

L’une des grandes règles de la permaculture est de “prendre soin de l’homme” (cf article : la permaculture, c’est quoi ?), par conséquent prendre soin de soi.

En effet, comment est ce possible :

  • Peut-on chouchouter de son corps, si l’on s’alimente mal ?
  • Comment être à l’écoute des autres, si l’on ne l’ai pas pour soi ?
  • Comment obtenir plus de vitalité et d’énergie, si notre organisme est en souffrance ?

Or, prendre soin de soi passe tout d’abord par une alimentation totalement adaptée à notre organisme. L’Homme, depuis la nuit des temps s’alimente avec des aliments bruts, non transformé et majoritairement sans cuisson…ainsi il vivait en excellente santé, les maladies telles que le cancer, le diabète, le cholestérol… n’existaient pas.

Salade de fruit par silviarita de Pixabay

L’alimentation vivante, c’est quoi?

Bon, quand on parle de manger “vivant”, je te vois déjà en train de t’imaginer manger des insectes, des larves…

OK, OK on oublie…

L’alimentation vivante est bien moins contraignante et ragoûtante… Le but est de manger des aliments (principalement des végétaux) bruts, crus, et cultivés en agriculture biologique.

De toute évidence, les quasi-totalités des produits industriels contiennent majoritairement des additifs, colorants, exhausteurs de goût, conservateurs, arômes industriels, sel, sucre… Dangereux pour notre santé.

Et si ce n’est pas le cas, leur apport en vitamines, minéraux, oligo-élément est très pauvre voire inexistant.

Ton alimentation est au service de ton corps


Pourquoi avoir une alimentation vivante?

Comme je te le disais plus haut, l’Homme, depuis la nuit des temps s’alimente avec des aliments bruts, non transformé, sans cuisson… C’est l’alimentation qui convient parfaitement à nos besoins, à notre corps.

En effet, les aliments bruts, non transformés sont « bioactifs » : ils sont vivants, ils nous apportent vitalité et d’excellents nutriments facilement assimilables par notre corps.

Malheureusement, nos supermarchés regorgent d’aliments industriels ayant perdu la quasi-totalité de leurs propriétés nutritives ainsi que leurs enzymes.

On parle ici d’aliment « biocidiques » : ils détruisent la vie. Ils sont morts, ils apportent plus aucun bénéfice à notre corps. Cependant, ils viennent épuiser nos réserves nutritives et enzymatiques.

Salade composée par RitaE de Pixabay

Doit-on devenir végétarien?

Absolument pas, tu peux tout de même consommer de la viande ou du poisson… tout dépend encore de sa qualité, un animal élevé dans de bonnes conditions aura une viande de bien meilleure qualité qu’un animal de batterie. Il est en de même pour les œufs.

Par contre, dans nos assiettes la part des légumes doit être largement supérieure à la part animale.

Dans nos sociétés, il nous est présenté communément une viande ou un poisson comme plat principal accompagné d’un légume ou d’un féculent. Or, dans l’alimentation vivante, on va tout simplement faire l’inverse… ton assiette sera majoritairement composée de légumes accompagné ou pas d’une pièce animale. Le but étant de consommer majoritairement des fruits et des légumes frais et cru.


Doit-on manger uniquement cru ?

Les chercheurs ont montré qu’au moins 50% des vitamines B étaient détruites avec la cuisson et cela augmentent avec le temps de cuisson.

Selon le docteur Howell, si une cuisson dépasse 65°C, c’est la totalité des enzymes qui sont détruites.

De plus, après leur récolte, les végétaux perdent progressivement leur potentiel nutritif.

Il en est de même pour les produits carnés, il vaut mieux préférer un carpaccio de bœuf, ou encore un tartare de saumon qui aura conservé une partie des nutriments présente dans la chair.

Cependant, il est tout à fait possible d’avoir une alimentation vivante tout en continuant de manger des repas cuits. Par le biais d’une cuisson douce “la vapeur”, qui préservera un maximum de nutriment.

Brochettes de légumes par RitaE de Pixabay

Et qu’en est t’il du lait et du blé ?

Il faut savoir que le lait et le blé ont permis de nourrir la France après la Seconde Guerre mondiale. Sauf que ce sont des aliments très pauvres en nutriments dont notre corps n’est finalement pas adapté pour une consommation régulière.

Le lait et le blé est devenu au fil des années la base de notre alimentation.

On nous a toujours dit que le lait nous apporte du calcium, sauf que le calcium contenu dans le lait est très peu assimilable. Il en est de même pour le blé qui est considérer comme “sucre lent”. Au contraire, le blé est un sucre rapide car il est très rapidement assimilé par notre organisme du fait de son manque de nutriment.

C’est deux aliments peuvent à la longue provoquer certains désagréments plus ou moins graves tel qu’une porosité de l’intestin, des problèmes de peau, troubles du comportement…

Notre corps n’a pas besoin d’avoir d’apport de produit laitier, ni de grande quantité de blé.
Nous ne somme ni des veaux, ni des oiseaux

Pyramide Alimentation classique VS Pyramide Alimentation vivante

Finalement, la meilleure façon de prendre soin de son alimentation avec des produits ultra-frais et d’une qualité exceptionnelle, c’est bien évidemment de les cultiver dans son propre potager bio.

Tu peux enfin avoir la maîtrise de ton alimentation de A à Z.


Si tu as des questions, n’hésites pas à m’en faire part dans les commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre. N’hésites pas à partager et à aimer cet article, s’il t’a plu.


Partager l'article
  •  
  •  
  •  

8 commentaires

  • Harmonie des corps

    En effet, les qualités des aliments restent intactes quand ils sont crus. Cependant, cela rend parfois la digestion un peu plus difficile, la chaleur aidant à commencer le processus de déconstruction de la matière. Il faut aussi faire attention à certains aliments, certaines espères de champignons par exemple qui nécessitent d’être cuit sinon, ils pourraient être toxique. Un bon équilibre alimentaire est important pour le corps et cela passe aussi comme signalé dans l’article par de la consommation de végétaux crus et cuits.

  • Florence

    bonjour Delphine, je mange effectivement de saison car c’est mieux effectivement pour la Planète et plus adaptée à nos besoins pour vivre en harmonie avec la Nature. La façon de cuire est importante également pour qu’il reste encore des nutriments je cuisine à la vapeur douce.

  • Nadia

    Bonjour, Merci pour cet article qui nous rappelle les fondamentaux d’une alimentation saine. Perso, je prends des paniers alimentés par des producteurs locaux. Je n’ai pas de jardin, j’ai fais un mini potager pour mes plantes aromatiques sur mon balcon. Ceci dit, c’est vrai que , si on a la place, la permaculture c’est l’idéal.

  • Simon Pellet

    Excellent article qui est dans l’air du temps.

    Pour ma part, j’essaie de varier animation végétarienne et alimentation carnivore dans une même journée. Ça se rapproche de l’alimentation de nos ancêtres des hommes des cavernes.

  • Emmanuel

    Ton propos est agréable à lire
    Actuellement nous avons une alimentation la plus locale possible et avons commencé notre potager et notre énergie physique a changé pour le mieux !
    L’an prochain permaculture assumée !
    À bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *